Après avoir exploré les fonds marins de Port Cros, nous nous sommes attaqués aux cimes de ce parc naturel.

En organisant cette randonnée sur l’île de Port Cros, nous nous attendions à de l’aventure. La montée par le « Vallon de la Solitude », avec un nom tout droit sorti d’un livre de Tolkien, s’annonçait héroïque. On se doutait que l’escalade du « Mont vinaigre » allait piquer un peu. Nous partions tel Bilbo à l’assaut des montagnes de la Terre du Milieu.

Et bien, finalement, ça s’est avéré assez plan plan. Si on n’a effectivement croisé personne dans le Vallon de la Solitude, c’est plus à cause du Covid que du manque d’aménagement du chemin.

Et le Mont Vinaigre est passé comme de l’huile. Au point d’être renommé par nos soins « Mont Vinaigrette ». Les paysages vus d’en haut, eux, par contre, étaient à la hauteur des attentes : épiques !

Les frissons de l’aventure ont surgi là où on ne les attendaient pas : lors de l’achat des billets pour le bateau ! Il semblerait que personne ne fasse le trajet entre le Levant et Port Cros. Bien qu’il y ait des liaisons directes plusieurs fois par jour entre les deux îles, les billets sont vendus du continent vers une île mais rarement d’une île à l’autre. Et comme on voulait faire l’aller par une compagnie et le retour par une autre, ç’a été tout un pataquès pour faire les quelques kilomètres de trajet. On a l’aventure qu’on peut !



Dans le même coin

Récit de nos aventures

J2 & J5 - Baptême de plongée à Port Cro

Vous ne le saviez sans doute pas, mais j’ai été élevé par les dauphins ! Pas les dauphins qui nagent dans la Corrèze, mais par ceux qui chantent sur les disques d’Eric Serra. Le Grand Bleu a bercé… lire la suite